Prix littéraire Rive gauche à Paris 2020-08-17T18:42:38+02:00

Prix littéraire Rive gauche à Paris

J’ai fondé un premier Prix littéraire en 2011 –  le Prix Rive Gauche à Paris – dont l’objet est de récompenser une ou plusieurs œuvres les plus imprégnées de l’esprit Rive gauche

On me demande souvent ce que représente pour moi cette Rive gauche avec laquelle j’entretiens une relation fusionnelle. Sur le plan littéraire, elle est idéalement celle du 19ème siècle et du début du 20ème siècle : c’est celle des revues littéraires qui accueillent en leur sein et sans que ça pose de problème à quiconque scientifiques et artistes. Ma Rive gauche, c’est d’abord celle d’Henri de Régnier, de la revue Lutèce, celle où tout semblait possible à partir du symbolisme dont celui-ci se revendiquait. Nous sommes à la fin de 1882. Ma Rive gauche est celle qui se targue de l’esprit du même nom, c’est-à-dire : celui qui célèbre la liberté… Ce que raconte la chanson Rive Gauche de Souchon.

L’esprit Rive gauche existe encore pour celles et ceux qui sont nostalgiques d’une époque autre, une époque incarnée et non factice, celle où précisément, écrivains et artistes en tous genres possédaient un langage commun et opposé à l’époque actuelle supplantée par l’argent et la corruption.
L’esprit Rive gauche doit s’imposer et opposer sa résistance bien légitime, dans des quartiers qui n’ont pas démérité pour faire avancer et promouvoir la littérature. Depuis toujours, les différents collèges du Jury Rive gauche à Paris, qui ne cessent de fédérer, de s’agrandir, de se déplacer, de se restructurer, de se renouveler, souhaitent rendre hommage à cet esprit qu’il n’est pas si aisé à définir et à caractériser, chacun d’entre nous possède, en effet, sa définition propre.  Depuis 2013, nous avons débuté un recueil de textes qui contribue à établir une cartographie de la rive gauche, en additionnant et juxtaposant  ses zones géographiques, la somme de ses esprits, les lieux emblématiques qui la composent, – bars, restaurants, cafés, librairies, bouquinistes, artères, places et jardins – pour raconter ce territoire de lettres par excellence. Une rive gauche explorée dans le récit d’un souvenir ou la mise en scène d’une fiction, pour sentir cet impalpable esprit – et par le pouvoir du collectif, rendre hommage à ces passants littéraires. Si vous souhaitez écrire un texte pour ce recueil, merci de nous faire signe et de nous écrire à l’adresse mail figurant dans le pied de page de ce site.